LEMIT William

UN GRAND DE LA CHANSON SCOUTE

 

 

        "La fleur au chapeau" est chantée dans toute la France. Il n'est pas un patronage, pas  un groupe d'ajistes, pas une équipe de jeunes qui n'ait martelé la route en scandant ses paroles. Son auteur est un Eclaireur de France de trés vieille date :  William LEMIT  est français, célibataire, né le 15 décembre 1908 à Paris. A sept ans, il écrivait déjà sa première chanson "Fleur d'espoir". A l'inverse des autres créateurs, "Patte  de chat" a surtout de l'inspiration le matin : "En me rasant"  m'a  t-il confié. Comme il est trés brun, l'opération doit durer assez longtemps, et c'est tant mieux pour nous! Quels sont tes projets  ?
Ils sont de deux sortes : d'abord travailler pour le chant de qualité en formant des instructeurs et des meneurs de chant : ensuite, enrichir le répertoire, tant par mes recherches que par mes reéations personnelles.
Comment fais tu naître une chanson ?
En général, je pars d'une simple image qui s'impose à moi. Par exemple, "Une fleur au chapeau", ou  "La main dans la main"  ou  "Ensemble" ...  Autour de ce fragment, tout se construit peu à peu ...
Combien de temps mets tu à composer  ?
Je n'ai aucune règle, évidemment.  Mais j'ai muri certaines chansons pendant plusieurs années. Je suis trés exigeant :  j'entends me soumettre à des contraintes trés difficiles. Si je suis content de "La main dans la main"  beaucoup plus que de "La fleur au chapeau", si je n'y vois rien à changer, c'est que j'ai réussi une mélodie carrée ...
C'est à dire  ?
Une mélodie à quatre couplets,  de quatre phrases, de quatre mesures,  à quatre temps ...  Une chanson de marche doit comporter des respirations.  Cela oblige à faire des petits vers, qui doivent quand  même être chargés de sens.  Et quand on a trminé toutes les retouches, on a l'impression d'avoir été secouru par une aide providentielle.

                                            d'aprés  Henri  JOUBREL, dans  l'Eclaireur de France n°5,  Mai 1944

 

Nous recommandons à nos visiteurs épris de «chants scouts» une fort intéressante brochure de Gérard Carreau éditée par les CEMEA (Centres d’entrainement aux méthodes d’éducation active) à l’occasion de leur cinquantenaire 1937-1987 sous le titre «William LEMIT». 

Les Eclaireurs de France, les CEMEA, les Auberges de Jeunesse, et le scoutisme en général lui doivent un considérable enrichissement qualitatif du chant et de ses animateurs, ainsi qu’un vaste renouvellement du répertoire plus adapté à l’époque.

 

 

Rappelons ci après la bibliographie de William LEMIT:

            


BROCHURES


«Fais nous chanter» (Rouart-Lerolle, 1942)
«Le Folklore et nous» (Scarabée 1956)
«Les jeux chantés enfantins du folklore français» (Scarabée 1957)

NOMBREUX CHANTS SEPARES :
à 3 ou 4 voix (Rouart-Lerolle et au Scarabée)

NOMBREUX ARTICLES dans «Vers l’éducation nouvelle», «Unisson» (bulletin des instructeurs de chant), «Le bulletin folklorique de l’Ile de France», et dans les revues des Eclaireurs de France.

RECUEILS DE CHANTS ET DE CHŒURS :


«La Ronde du temps» (Rouart Lerolle 1946)
«Ensemble» (Rouart-Lerolle et Scarabée)
«Bouquet berrichon» (Rouart-Lerolle 1941)
«Digue don da dondeine» (Rouart-Lerolle 1942)
«La fleur au chapeau» 2 volumes (Rouart-Lerolle 1937)
«Voix unies» (Eclaireurs de France et Rouart-Lerolle 1945)
«Voix amies» (Rouart et Scarabée 1949)
«La vie du garçon» (Scarabée 1950)
«La Guirlande 1er volume» (Henri Lemoine 1945)
«Quittons les cités» (Rouart-Lerolle 1941)

 


«Chante, chante» (Ed. Billaudot, sans date)
«Chants de Louveteaux» (Eclaireurs de France, sans date.
«Chansonnier des Eclaireurs de France» ( 8 éditions EDF de 1942 à 1963)
«Vacances» (Scarabée 1953)
«Filles et garçons» (Scarabée 1962)
«Eté» (Scarabée 1964)
«Nos chansons pour les jeunes» (Ed. Philippe Parés, sans date)
«Guitare de France» (Scarabée 1957)
«Au p’tit bois charmand» (Scarabée 1960)
«40 chorals de J.S. Bach» (Seuil 1952)
«Terre des enfants» (Presses d’Ile de France 1956)
«Petite cantate pour Noël» (Presses d’Ile de France 1958)

EDITION POSTHUME :


Aux Editions du Scarabée, 9ème éd. du «Chansonnier des Eclaireurs», largement remaniée par une équipe d’instructeurs des CEMEA en 3 volumes : «Menez la rondement», «Vous m’entendez», «A la douzaine» (1974)

 

remise de la légion d'honneur

 

William Lemit en tenue d'éclaireur