Un trépied

 

Avec deux panneaux de contreplaqué de 5 mm reliés par une bande de cuir collé, et on obtient un excellent classeur pour contenir des cartes d'état major sans les plier. 

Les deux panneaux sont peints avec de l'ardoisine (peinture verte pour tableaux scolaires) et voici un excellent petit tableau pour illustrer des démonstrations au Camp-Ecole. 

De fines sections de bois écorcées et assemblées à l'aide de chevilles et voilà un superbe trépied réalisé par les stagiaires. Les perches sont choisies parmi les taillis de fayarts (hêtres). La difficulté du travail de froissartage est d'autant plus grande que les sections utilisées sont relativement fines.


 

 

Et un clin d'oeil à Gérard FATI qui nous montre l'échelle. 

 

En souvenir d'un camp-école
St Paul en Chablais 1955