Chants et chansons

 

 

PETITS CHANTEURS ET SAINT NICOLAS

 

Voici d'André POIRSON (1920-2003), un garde-forestier autodidacte, des oeuvres sculptées dans un tronc d'arbre (diamètre 37cm). Le chef scout qui les a posées sur sa cheminée n'a pas résisté à l'envie de les "scoutiser" en leur ajoutant un foulard biplace.
 

   
 

Belle occasion pour HAS de rappeler la place qu'occupèrent dans le scoutisme le chant, et les chorales, telles que la Croix de bois, l' Alauda, les Chorales du Scoutisme Français, ETC. C'est l'occasion aussi pour un ancien membre du mouvement A COEUR JOIE - il y a plus de cinquante ans ! - de saluer au salut scout César GEOFFRAY, et mon ancien aux Eclaireurs de France William LEMIT.

 

 



Les trois petits "enfants" sortent bien vivants du saloir, Saint-Nicolas les a rendus à la vie ! (couplet 7)

Nous ne résistons pas à l'envie de vous rappeler ci-dessous les paroles de la "Légende de Saint Nicolas", une des premières chansons de ma petite enfance.

 

 

Refrain:
Ils étaient trois petits enfants
Qui s'en allaient glaner aux champs.

Tant sont allés tant sont venus,
Que sur le soir se sont perdus.
S'en sont allés chez le boucher:
Boucher voudrais-tu nous loger?

 

Refrain:

2. Entrez, entrez petits enfants
Il y a d'la place assurément.
Ils n'étaient pas sitôt entrés,
Que le boucher les a tués.

 

Refrain:

3. Saint Nicolas au bout d'sept ans
Vint à passer dedans ce champ,
Alla frapper chez le boucher:
Boucher voudrais-tu me loger?

 

Refrain:

4. Entrez, entrez, Saint Nicolas,
Il y a d'la place, il n'en manqu' pas.
Il n'était pas sitôt entré
Qu'il a demandé à souper.

 

Refrain:


5. On lui apporte du jambon.
Il n'en veut pas, il n'est pas bon.
On lui apporte du rôti.
Il n'en veut pas il n'est pas cuit.

 

Refrain:

6. Du p'tit salé je veux avoir,
Qu'il y a sept ans qu'est au saloir.
Quand le boucher entendit ça,
Bien vivement il se sauva.

 

Refrain:

7. Petits enfants qui dormez là,
Je suis le grand Saint Nicolas.
Le grand saint étendit trois doigts,
Les trois enfants ressuscita.

 

Refrain:

8. Le premier dit: J'ai bien dormi.
Le second dit: Et moi aussi.
A ajouté le plus petit:
Je croyais être en paradis.
Refrain:


Voir aussi les illustrations de P.M. MARQUET de son livre "Saint Nicolas raconté à mes petits enfants" (2005)

 

 


 

A L'OMBRE DE NOTRE BEFFROI

 

Paroles et musique de Paul PAVAUX
ACT Troupe Gayant 1er DOUAI EDF

 

 


Le beffroi de DOUAI sur fond d'anneaux olympiques
(médaille n°20 de 1988 de l'Office Municipal des Sports)

 


 

Harmonisation à 3 voix égales et accompagnement de guitare de Jean WEBER, avec tous nos remerciements.

 

Lecteur mp3

 

 


 

LA MARCHE DES BOY SCOUTS DU NORD

 

Cette chanson apparut en 1914 sous le titre "TERRE DE FLANDRE". Les paroles sont de Julien MATTE, la musique est d'Eugéne CALLANT. Elle fut importée chez les Eclaireurs de France de DOUAI par Georges LESECQ, qui créa le groupe de DOUAI en 1913.

 

 

1 - Boy-Scouts du Nord jeunes routiers
Quels fiers échos nous font entendre
Les voix des carillons des Flandres
A l'ombre des beffrois altiers.
Sur les plateaux, dans les ravines
Témoins d'héroïques trépas
De Mons en Pévèle à Bouvines,
Partout ou résonnent vos pas.

2 - Ce sol que frappent vos talons
En d'harmonieuses cadences
Fut le plus martelé de France
Par les galops francs ou teutons,
Par les charges des sans-culottes,
Par les destriers des aïeux.
C'est un champ clos où chaque motte
S'empourpre d'un sang généreux.

4 - La voix qui plane désormais
Sur nos anciens champs de bataille,
Inquiets encor' dans la grisaille
Des soirs mystérieux et frais,
Vous dit : aimez, cherchez la gloire,
Vos Ainés pour elle ont lutté,
Mais en paix cherchez la victoire
Radieuse de la Bonté

 

 


 

QUAND LE CIEL S'ABAT SUR NOS TETES

 


 


Auteur : Jacqueline Koradzyk-Olivier.
Ce chant devint à son tour
le chant fédéral Nord des E.D.F. en 1947

 

 


 

REJOUISSANCE !

CHANT POUR LE LEVER DES COULEURS

 

 

N.B. Ce chant fut lancé tous les matins au lever des Couleurs au camp J.E.C. de la Libération, à Arleux (Nord) été 1947.
L'auteur en est l'abbé Charles BRIS, aumônier fédéral de la J.E.C.

 


 

IL EST UNE JOYEUSE BANDE

 

Flandres, vers 1930

Rapporté par Henri FAVRE


REFRAIN.

Il est une joyeuse bande
De garçons plus heureux que rois :
Ils sont de la plaine flamande
Des vertes collines d'Artois.
Point n'est besoin qu'on leur demande
Ce qui leur vaut ce gai minois . . .
Ils sont Eclaireurs de France,
Et surtout ont une chance :
Ils sont aussi de Flandres-Artois !

 

1 - Leur ciel bien souvent grogne,
Fait un' têt de fair'part . . .
Qu'importe à ceux d'la mine !
Phébus est dans leurs coeurs !
Les ch'minées des usines
Bien haut clam'nt leur ardeur !

C'est le pays du lin
Où la bière tue le vin :
C'est le pays du P'tit Quinquin !

 

2 - Si le mouton s'enrhume
Grâce à Roubaix-Tourcoing,
De Maubeuge, c'est l'enclume
Qu'écrase un rude poing.
Saint Omer, la vieille fille,
Nous offre ses choux-fleurs,
Gayant et sa famille
S'promén'nt en notre honneur !

C'est le pays .....


3 - Cambrai fait des bétises
Et n'en fait comme pas une
Pour que paraiss'nt moins grises
Les mines de Béthune,
Pour que tout l'monde y passe,
Bruxelles et l'Avesnois,
Valenciennes et Bidass,
Et enfin les Lillois.

C'est le pays .....

 

Et enfin une interprétation par un jeune louveteau :
 

Lecteur mp3