Les E.M.T.

 

Les Eclaireuses Malgré Tout (E.M.T.)

 

Fondées par Denise HOURTICQ, elle-même handicapée à la suite d’une atteinte de poliomyélite, les E.M.D. (Eclaireuses Malades Dispersées) devenues les E.M.T. s’adressent aux jeunes filles qui ne peuvent rejoindre les unités. Il y a plusieurs raisons pour être une E.M.T., mais toutes ont un point commun : l’isolement, dû à :

  • L’éloignement (dissémination, vie dans un petit village, en pays étranger …)
  • La maladie (vie en maison de santé, sanatorium…)
  • Le handicap (vie en établissement spécialisé, au domicile familial…)

 

Le système de fonctionnement est simple, et compliqué.

 

Simple : une ’roulante’ (gros cahier) va d’une E.M.T. à l’autre, pendant un temps fixe de 8 à 10 jours. Chacune partage ce qui lui tient à cœur, correspondance personnelle, pages de technique, échanges sur la loi et la promesse, la souffrance, préparation aux « étapes », citations…

Puis il y a un travail, selon les possibilités : lectures, apprendre les nœuds, les herbes et les fleurs, les découvertes du pays …

 

Compliqué : certaines E.M.T. handicapées ont une dépendance totale et ont besoin d’une « secrétaire ».

 

Méthode : en dehors de la ‘roulante’, la cheftaine entretient un courrier avec chacune, et une correspondance entre les E.M.T. de l’équipe s’établit. L’équipe était de 5 à 6 E.M.T. de la même région, en principe, et avec un espoir de rencontre.

De nombreux groupes d’E.M.T. étaient implantés en établissements de cure.

 

Les allongées à BERCK

 

 

Article d'Héloïse DUCHé sur les E.M.T. a lire sur son site : http://www.heloiseduche.fr/?p=329

 

 

 

Contributions : D. ZWILLING,