La Nef

 

     Le 23 décembre 1950, la Nef, Foyer International du Scoutisme féminin, ouvrait ses portes à Paris, 10 rue de Richelieu. Née de l’angoisse que les Commissaires Internationales des deux mouvements de scoutisme féminin français éprouvaient chaque année en recevant d’innombrables demandes de guides et d’éclaireuses étrangères désireuses de traverser Paris, ou d’y séjourner, la Nef était dans les projets depuis 1947. Elle attendait l’achat de la rue Ampère, et le déménagement du Secrétariat National. Les fonds nécessaires furent réunis au début de 1950, et toute la F.F.E. participa financièrement à l’aménagement des chambres.

 

Un autre but de La Nef était de créer un lieu de rendez-vous où guides, éclaireuses, cheftaines et aînées puissent se rencontrer fraternellement.

 

La première année de fonctionnement a vu passer plus de 1.100 pensionnaires, totalisant près de 4.000 nuitées. En 1952, ce sont 5.500 nuitées qui seront assurées. Une annexe a dû être ouverte pendant les deux mois d’été, et ça a été La Chaloupe, installée dans une école privée avenue de la Grande-Armée.

 

La clientèle étrangère est de beaucoup la plus nombreuse. Elle a représenté 33 nations. Ces étrangères viennent souvent en groupes de 12, 15 ou plus, et remplissent la Nef en temps de vacances. La clientèle française est surtout celle des week-ends, des journées d’études des commissaires en cours d’année.

 

 

Insigne D: 20 mm, Chobillon Paris.