Les E.A. marines 1

     Article paru dans le n°137 du DT (Journal de l'Association des Anciennes de la F.F.E.), printemps 2015, reproduit avec l'aimable autorisation de sa présidente.

 

     "Notre fonds d’archives s’est enrichi récemment d’un petit carnet manuscrit, trouvé chez un brocanteur de la Région Parisienne, carnet d’activités d’une chef d’équipe d’E.A. de l’Equipe marine Duguay-Trouin, à Paris-Naples en 1947-1948 (Le carnet précise : métro Villiers ou St Lazare). C’est le carnet personnel de Violette Legaud, Jaguar ; sa couverture est ornée d’un jaguar découpé dans un journal.

 

 

     Violette Legaud est née le 30 juin 1929 à Courbevoie, et est entrée à la FFE en octobre 1945. Elle devient Eclaireuse en janvier suivant, puis chef d’équipe EA en 1947. Elle a 18 ans. Elle est étudiante. Elle habite 89 rue Louis Rouquier à Levallois Perret. Sa cheftaine est Renée Rennes Berti, Chat de Chine, ou « chef Chat » ; la Commissaire provinciale est Yvonne Partridge, Peuplier. Ces indications sont portées sur sa carte rose d’EA, glissée dans les pages du carnet.

 

     Le carnet, outre les nombreuses pages relatant les activités des EA, contient mille et un petits papiers qui fourmillent d’indications concernant la vie de l’équipe.

  • Outre sa carte d’EA de la FFE, il y a un exemplaire du mini-carnet d’étapes de l’éclaireuse, 8 pages de papier de petit format, vierge, soigneusement plié dans une page de papier à lettres de la FFE.
  • Une carte d’entrée à la piscine valable pour l’année 1947-1948, signée de Renée Rennes pour les premier et deuxième trimestres. En effet, savoir nager fait partie d’une des toutes premières épreuves des EA marines.
  • Une carte commerciale de la Poterie d’Art de Ciboure (B-P), qui a aussi un magasin rue de Belleville. ( ?)
  • Une convocation pour le congrès des cheftaines et chefs d’équipes EAN, pour les 18 et 19 septembre 1948, qui aura lieu à La Rochette (près de Fontainebleau)

Au programme de ce congrès :

  • Campagne « vie économique » - Plan 1948-1949
  • Les services
  • La loi
  • Les autres jeunes
  • La mixité
  • Le camp 1949

La convocation précise le prix : 225 francs, mais indique que ce prix est « si l’on veut être nourri », et qu’ « on peut apporter ses repas ».

  • Une carte postale de l’hiver à Vallouise

 

Nous abordons maintenant les pages du carnet.

En ouverture, Violette a copié le texte de la loi des éclaireuses.

 

Sur la page suivante, tapée sur papier pelure bleu, et soigneusement collée, une liste :

 

Epreuves pour être habitante de la cité Duguay-Trouin 

 

- Remplir les conditions de la charte, et soigner sa tenue

- Pratique du service de l’équipe

- Avoir des rapports avec les autres équipes

- Civisme : connaitre les principaux partis

- Ecrire un article sur le cahier de bord. Faire preuve d’imagination. Epreuve d’adresse 

Marine : Savoir nager. Connaître les différentes parties de la baleinière

- Technique : Savoir le sémaphore et le morse lumineux. Etre de 2e classe. Etre de première classe en partie. Avoir le brevet de campeuse. Avoir acquis un brevet depuis l’entrée aux EA.

- Exposé sur un livre, film.

 

 

Vient ensuite la Charte :

 

Charte

 

     La cité est un bloc harmonieux. C’est une démocratie vivante. Chacun est une personne libre, c’est-à-dire responsable et tolérante. Elle veut élargir et approfondir le scoutisme, s’ouvrir à la vie extérieure et à toutes les connaissances.

Cité Duguay Trouin. Devise : Chercher la joie dans l’effort. »

 

 

D’astucieux onglets permettent d’accéder aux chapitres suivants. Google n’a rien inventé !

 

Le premier porte un A, pour les adresses.

Nous avons 5 pages d’adresses. 17 habitent Paris intra-muros. 7 sont en banlieue proche. 1 en Savoie, 1 en Suisse (celles-là ne viennent vraisemblablement que pour les camps). 9 ont le téléphone.

Il y a 28 noms, dont certains sont barrés, indiquant probablement les EA qui ont quitté l’équipe.

Puis vient un tableau de répartition des services et des responsabilités et une liste pour une vente de photos.

 

Un onglet  « M »  Marine  s’ouvre par l’emplacement d’une photo disparue, titrée « Port d’Ostende. Camp de Belgique – avril 1947 »

Ce sont des notes prises pendant les cours de Marine.

Le premier cours concerne les termes de marine, les commandements, le fonctionnement des voiles.

Le 2e : les commandements d’une baleinière, les allures, la façon de border les voiles, l’action du vent sur les voiles, les différentes voiles, le gréement de course.

Le 3e : l’action de la voile arrière, de la voile avant, les virements de bord, les règles d’abordage.

4e cours : le compas, la navigation en vue de terre ;

Plusieurs « annexes » volantes complètent ce chapitre : grades des officiers de marine ; horaires ; règles de route ; etc. Tout cela semble très sérieux, et un peu mystérieux pour le profane …

 

L’onglet suivant porte un « T » ( Technique ?).

Ce sont les textes des épreuves des EA Marines :

Mousse

Gabier

Permis de naviguer

Licence

Le texte de la licence a été recopié d’un document (qui est d’ailleurs inséré dans le carnet) des « cahiers routes », donnant les épreuves techniques de EA Marine, publication commune aux EAN et aux EdF.

 

0nglet suivant : « C ». Ce sont les sorties et les camps de l’équipe Duguay Trouin. Le programme est donné réunion après réunion : réunions au local, sortie, weekend, camps ; 3 à 4 activités par mois.

     Les activités nautiques ont probablement lieu dans le sud est parisien, où on trouvait des bases de loisirs nautiques : Créteil, Torcy, Joinville, Draveil, Grigny … Peut-être aux alentours de Limeil Brévannes : un horaire des cars Paris Bastille – Brévannes est glissé dans les pages du carnet.

 

 

Programme de 1948 :

 

Janvier :

* le 15 (jeudi), réunion

Exposé sur le mot

Proposition de recherche de service

Discussion sur les livres en général

* le 18, sortie (dimanche) : Rendez-vous 9 h à Denfert Rochereau

* Samedi 17 : location ( ?)

* Samedi 24 : Invitation au château ( ?)

* le 29 (jeudi), réunion

Exposé sur le cinéma

Rapport des recherches de services

Chant. Préparation à la fête

Février :

*Le 1er : week-end à Jouy en Josas

Documentation politique

Discussion sur le compagnonnage

Le scoutisme aîné en général

*Le 12 (jeudi), réunion

Discussion sur Jane Eyre

Chant, préparation de la fête du 6.

Préparation de la surprise partie.

*Le 15, sortie : surprise party.

*Le 26 (jeudi), réunion

Exposé d’un auteur contemporain (apporter un bouquin en prévision)

Chants exclusivement présentation de l’équipe et du bateau.

Mars :

*Le 6 : week-end. Fête

*11 : réunion

        Exposé de l’UIRI ( ?) chez chef Chat.

*21 : sortie

*25 : réunion

 

 

Ensuite, un chapitre « J » est consacré aux jeux, puis aux danses. Il s’ouvre par une page  dont la photo manque, comme pour la page « Marine ». C’était une photo du camp de Mièges (Jura), en août 1946

 

L’onglet suivant est un « P » ( Palabres ?)

Ce sont des comptes rendus de discussions. La première porte sur la laïcité de l’enseignement. Puis nous trouvons le compte rendu d’un camp en Belgique, à Pâques 1947, du mercredi 2 avril, au samedi 12. Puis un camp en Savoie est signalé, mais sans plus.

 

Jaguar  était indéniablement une fille organisée. Sérieuse et travailleuse, soucieuse d’obtenir les compétences nécessaire à son but d’EA Marine. Dans l’équipe, elle avait la responsabilité des jeux.

 

Notre petit carnet rouge nous a-t-il livré tous ses secrets ? Il dira peut-être encore beaucoup de choses, si on peut lire entre les lignes."

 

 

 

     Ce carnet est aujourd'hui consultable aux archives de la Bibliothèque de la Société d'Histoire du Protestantisme Français, rue des St Pères, paris.