Le collier de DINIZULU

COLLIER DE DINIZULU

 

Comment j'ai obtenu le collier de DINIZULU,
comme cela fut raconté par le chef scout.

 

Copie des notes dictées par B.- P. en 1925, authentifiant l’histoire du collier du chef Dinizulu.
Les notes originales se trouvent dans les archives de la Scout Association,
dactylographiées sur du papier à en-tête de Baden-Powell avec l’adresse Pax Hill, Bentley, Hampshire.

 

«En 1879, les Britanniques sous les ordres de Lord Wolseley disloquèrent le royaume Zoulou dirigé par Cetchwayo, lequel, par ses raids en territoires Boer et britannique, avait constitué une continuelle menace. Ils divisèrent cette nation en huit tribus, avec chacune son propre chef. L’un d’eux était Dinizulu, le fils de Cetchwayo.

En 1888, Dinizulu prit la tête d’une rébellion tribale contre les Britanniques. Toutefois, deux tribus choisirent de se ranger à nos côtés. Le général Sir Henry Smyth mit sur pied une force armée contre Dinizulu. J’agissais en tant que secrétaire militaire et officier de renseignement.

Après quelques petits engagements, Dinizulu se réfugia dans une montagne bien défendue appelée le Ceza Bush, juste à la frontière du Transvaal. Je fis une reconnaissance de l’endroit avec quelques éclaireurs et nos forces étaient en mesure de l’aborder par trois côtés. Juste avant d'attaquer, à l’aube, je suis allé en repérage avec mes éclaireurs pour constater que l'ennemi venait d’évacuer précipitamment, abandonnant le gros de sa nourriture et de son équipement, et qu’il avait franchi la frontière du Transvaal, où naturellement nous ne pouvions le poursuivre.

"Dans la hutte mise en place pour Dinizulu, j'ai trouvé entre autres choses son collier de perles en bois. Je possédais une photo de lui prise quelques mois plus tôt où il figurait avec ce collier autour du cou et d’une épaule.

"A cette époque, il était un bel exemple de jeune sauvage, plein de ressources, d'énergie et de courage. Il s’est finalement rendu à nous, fut emprisonné quelque temps et ensuite renvoyé dans sa tribu, à condition qu'il se conduisît correctement. Mais par la suite, il se révolta à nouveau et nous engagea dans une campagne plus importante qui aboutit finalement à l’occupation et à l’annexion du Zoulouland.»

 


(extrait de “The Origins of the Wood Badge” - The Scout Association, 2003; Traduction de Jean-Pierre DESTREBECQ)