Insignes de Chefs

 

 

 

LE FOULARD DE GILWELL

 

C'est un foulard de toile, triangulaire, qui n'est jamais noué mais se porte serré par un fort anneau de cuir tressé à deux torons. La face extérieure et la face intérieure sont de teintes différentes. Tous les foulards de Gilwell ainsi que ceux de CAPPY et de CHAMARANDE comportent un rectangle de tartan écossais cousu dans la pointe, c'est le tartan Mac Laren.

Avant de présenter des foulards ayant été effectivement attribués et portés, souvent décolorés par le soleil et les années, voici un foulard "de Gilwell" NEUF tel qu'en vendait le magasin PROMO-SCOUTS dans les années 1980 :


  
 

LA BAGUE

 

Ce foulard se portait roulé, tenu par une grosse bague cuir à deux torons, en voici des exemples :


 
 

LES BUCHETTES

 

ainsi que deux "bûchettes" tenues par un fin lacet de cuir porté autour du cou.

 

 

     Ci-dessus : Les "Tisons" (ou buchettes) de Paul LAMAR Cappy 1930 ("tison" : terme EDF ou EUF pour buchette)


 

     Voici l'ensemble, hérité de la Cheftaine MOTTET, Groupe des Collines de St Etienne, Cappy vers 1930 :

 

 

On remarque sur le tartan de la Cheftaine Mottet ci dessus une feuille qui est d'un vert plus clair que sur ma photo Kodachrome prise au vol chez Michel MOTTET à Saint Etienne. Il s'aqit d'une feuille de tulipier en feutrine collée sur le tartan. C'est un usage EDF spécial aux stages de Cappy particuliers à la période 1924, inconnu aprés 1930.

 
 

Voici une reconstitution de cette feuille de tulipier (dont le vert est plus vrai), sur un tartan Lac Laren :

 

 

Explication : la propriété de Cappy possédait un tulipier et la maîtrise du camp avait élu domicile sous ses branches pour y tenir réunions et conseils. Des paroles et certaines chansonnettes de bonne humeur, et voilà une tradition, nos anciens avaient un sens du sacré que nous avons hélas perdu. Le "Tulipier de Cappy" était quelque chose d'important pour les plus anciens dont les rangs se dépeuplent.


 

QUELQUES EXEMPLES EN VRAC

 

Voici le FOULARD de Thérése BERCHOUD, Province Lyonnais Scouts de France, CHAMARANDE 1927 à 1930


    
 

Voici un autre foulard de Cappy même époque 1929, la feutrine de la feuille du tulipier est mangée à mites (ou fatiguée des lavages) !


  
 

Un cas particulier, à Cappy. Autre "accessoire" porté par des cheftaines au cours de certains anciens Cappys, à classer probablement avec les noms traditionnels de patrouilles de Cappy : Coqs, etc. Dans l'exemple présent, il s' agirait de la "sizaine des Gris". Ces grands loups de sizaine ont été vus portés sur la poitrine sur des photos de stages des années 30 ....


 

LA FAMEUSE DENT D'AKELA DES S.D.F.

 

Les SCOUTS DE FRANCE eurent leur particularité au bon temps du Père Sevin, qui avait créé un insigne distinctif à l'intention des cheftaines stagiaires les plus méritantes. Ainsi l'avait il attribué à la cheftaine Thérèse BERCHOUD (Province LYONNAIS) qui avait obtenu cette rare et haute distinction, sans doute pour pour lui avoir apporté son dévouement au cours de 4 "chams" consécutifs avant 1930. Voici cette piéce rarissime, vainement recherchée. Il en aurait éxisté en tout moins d'une centaine, combien en reste t-il depuis 80 ans ! (Nota : un de mes amis en posséde une autre.)

 

 

 

Chouette
 

P.S. : Je rappelle que les deux premiers français à avoir été nommés D.C.C., c'est à dire DEPUTY CAMP CHIEF, furent Emile GUILLEN et Jacques SEVIN, cités ici par ordre alphabétique. Nous nous refusons à donner une antérioritè quelconque à l'un ou à l'autre, sachez seulement que tous deux devinrent D.C.C. en 1923, ce qui leur permit de "couvrir" officiellement :
- pour Emile GUILLEN, le premier camp de formation de chefs EDF-EUF à CAPPY
- pour Jacques SEVIN, le premier camp de formation de chefs SDF à CHAMARANDE.
Sans leurs "députations", ces premiers camps-écoles "officiels" n'auraient pu fonctionner ni d'un côté, ni de l'autre.

Il y a d'autres chefs de divers pays qui sont allés à Gilwell recevoir la formation de base du scoutisme et l'ont transmise ensuite dans leurs pays dans leurs camps-école nationaux. Cela a conféré au scoutisme une unité d'esprit et de méthodes.

Enfin, je signale que pour ses chefs diplômés, la FSE a créé un foulard particulier. Ce foulard n'est pas triangulaire, mais carré, et entièrement constitué de tartan Mac Laren sur ses deux faces.